La Bardia Episode 3: Deux oreilles ça trompe énormément

Ce matin c’est la douce voix de Norah Jones qui nous réveille. Marc a allumé sa petite enceinte pour le lever du soleil. C’est encore plus beau qu’hier soir. La lumière se pose sur la fine brume qui couvre la plaine. Ouf, pas d’attaque nocturne d’éléphants. On prend notre petit déjeuner et on remet les bateaux à l’eau. Au bout d’une heure toujours rien, le moral est proche de zéro. Finalement ce sont quelques biches sauvages qui nous redonnent un peu de baume au coeur. On croisera également quelques groupes d’oiseaux migrateurs. C’est maigre mais c’est déjà ça.

Après ces « amuses bouche » on effectue un nouvel arrêt. On marche quelques mètres avant de tomber sur deux éléphants ! Mais ce sont des éléphants apprivoisés sur les quels les touristes peuvent faire un tour. On est pas venu là pour ça mais pour Doudou qui n’a jamais approché de pachyderme de si près, c’est un moment fascinant. Un peu plus loin, nous rencontrons d’autres excursionnistes. Ils ont croisé un groupe d’éléphants sauvages pas loin d’ici. On se lance à leur poursuite. Pendant plus d’une heure, sous une chaleur écrasante nous marchons entre ruisseaux, galets et herbes de la pampa. La végétation est dense, coupante et les graines des herbes se collent partout sur nous. C’est un peu l’enfer. On cherche, mais les traces sont rares. Le troupeau semble avoir disparu.


Le guide marche devant et nous suivons assoiffés, les bouteilles d’eau presque vides. Silence. On se fige. Le guide a vu quelque chose juste à côté de nous. Il s’avance d’une dizaine de mètres supplémentaires et revient. C’est un rhino. A trentd mètres à peine devant nous. Il est caché derrière des herbes en train de barboter dans un point d’eau. On ne le voit presque pas. Seules ses petites oreilles rondes le trahisse à travers la végétation. Le soucis c’est que le rhino est sur notre chemin. Il nous faut passer tout droit sans quoi c’est un détour de deux heures que nous devrons faire.

Le guide tente de faire de petits bruits pour déranger l’animal et l’inciter à sortir de l’eau. Ça fonctionne. C’est un monstre d’une tonne qui s’extrait de l’eau, là, juste à côté de nous. D’abord de profil, il se tourne vers nous et nous fait face. Incroyable moment où tu ne peux t’empêcher de noter qu’il n’y a aucun arbre dans les parages, qu’en cas de charge la bête sera à nos pieds en moins de 3 secondes et que la frêle pagaie du guide pour seule défense ne sera pas d’une grand utilité… L’instant est bref mais tellement chargé d’émotion. Finalement la bête se tourne et s’enfonce dans les herbes. Incroyable, magique, inoubliable.

Quelques minutes passent le temps de redescendre sur terre. On poursuit notre chemin mais en passant près de l’étang, un bruit. Un grognement sourd répété. On est trop près cette fois ci. Le rhino n’est pas parti et n’est vraisemblablement qu’à une dizaine de mètres de nous, tapi dans les fourrés. Le guide nous fait reculer. On attend encore cinq minutes. Plus un bruit. On avance doucement, on traverse la piscine de l’herbivore, on accélère, on court presque dans les hautes herbes pour lui échapper. C’est bon, on est loin, tout le monde est là, on peut avancer vers le point de rassemblement.

On marche encore une petite heure. On a vraiment soif. Le soleil au zénith nous tape sur le crâne et nous fait suer des litres d’eau. On a l’impression que notre guide est un peu perdu mais non. On finit par retrouver les autres guides pour un repas bien mérité. Posés en hauteur d’un point d’eau où une fois encore les tigres viennent habituellement se baigner, on refait le plein d’énergie. Après quelque minutes, c’est un autre rhino au loin qui vient faire trempette. Il finira par repartir quelques minutes plus tard. Deux rhinos, un croco, des biches, des singes, des oiseaux… Ça commence à être bien mais pas de tigre pour Douce. Messa, elle, c’est les éléphants qu’elle veut voir mais la journée se termine. On remonte dans le canoë pour deux heures en direction de la jeep. Dernier instant à profiter de la beauté de l’endroit. Il faut souvent descendre et pousser le canoë car le fleuve est presque à sec à certains endroits.

C’est Marc qui le voit en premier. Un éléphant sauvage. Mince on ne l’a pas vu nous. Il était au loin et vient de se cacher dans ces satanées herbes. Les guides pagaient à fond pour s’approcher. Hormis quelques éléphants solitaires, l’animal se déplace toujours en groupe. Il devrait y en avoir d’autres.

Et au bout de cinq minuges, une dizaine de ses congénères surgissent et traversent la rivière! Incroyable !! Des petits, des mâles, des femelles. Avec la lumière qui commence à décliner doucement c’est un spectacle grandiose. On poursuit notre route jusqu’à ce qu’un éléphant sorte de la végétation seul, à une bonne centaine de mètre de nous. Les guides arrêtent l’embarcation. On reste un bon quart d’heure à admirer la bête se désaltérer. Ses défenses nous semblent gigantesques. Un dernier regard, un dernier coup de jumelles et on doit repartir. Après une première journée pour le moins décevante on rentre avec plein d’images merveilleuses en tête.

Nous naviguons dans une partie du parc où les paysans ont le droit de venir pêcher et faire paître leur bétail. Le couché du soleil nous guidera finalement jusqu’à la berge où nous attend la jeep. Le tigre ne s’est pas montré aujourd’hui mais nous avons passé une journée fantastique. C’est décidé demain on repart, à pied uniquement cette fois pour voir les tigres !

C’est donc reparti ! En route sur les traces du tigre ! C’est le rêve de Douce d’en voir un. Il faut les croiser aujourd’hui. Cette fois l’entrée du parc est juste à côté. Le meilleur moyen de croiser les tigres c’est de rester proche des points d’eau et d’attendre. Ça va être une journée assez pénible, surtout pour Douce qui commence à désespérer. Les arrêts s’enchaînent, on revient à plusieurs endroits où nous avions été les précédents jours mais rien. On croisera de nombreuses biches cachées dans le brouillard du matin. À midi c’est un rhino qui loin de nous se baigne paisiblement. C’est toujours un beau spectacle mais on veut voir les tigres maintenant !

En début d’après midi nous nous dirigeons vers une tour d’observation pour prendre un peu de hauteur et espérer repérer quelque chose au loin. RIEN. On reprend la route, désespérés. On tend l’oreille à l’affût du moindre bruit. C’est la soudaineté du battement des ailes d’un poulet sauvage caché dans la forêt qui fera le plus sursauter Douce. Elle se refugie courageusement derrière le guide armé d’un grand bâton. L’occasion de rigoler un bon coup dans cette journée maussade.

Malgré tous les efforts des guides, pas de tigre. À la sorti du parc les larmes de Douce trahissent notre déception. Quinze kilomètres dans la jungle, des attaques incalculables de sangsues et pas de tigre c’est un peu trop… Après réflexion on a encore un peu de temps avant que notre visa expire alors demain c’est re-reparti ! On ne partira pas sans le voir ! Pourtant le sort s’acharne. Le lendemain au réveil, Mr.B nous apprend qu’on est venu ce matin lui dire qu’aujourd’hui c’était le jour de l’opération “clean the jungle”. Tous les habitants des villages parcourent la forêt nettoyer et que les animaux ne sortiront pas. Cette fois-ci c’est bien fini.

Le tigre n’a pas voulu se montrer mais nous avons vécu un séjour magique. “This is wildlife you know” comme dirait Mr.B. Le rendez-vous est pris, nous reviendrons dans quelques années! Un énorme merci à tous ceux qui nous ont offert la chance de partir à l’aventure. C’était grandiose. On vous aime fort.

4 commentaires

  1. Bon pas le choix il va falloir revenir!!!!!
    Super c’est toujours un vrai plaisir de vous lire et regarder les photos j’adore😍, cela nous permet d’être un peu avec vous. ….
    Des bisous à vous 2 😚😚😚😚😚

  2. Je suis déçu pour le tigre ! Ça me donne quand même envie de vous rejoindre. Helo, tu as la même tête que quand on est parti à la recherche des baleines, ca veut dire que tu t’éclates :)Vous me manquez, profitez bien !

  3. Oooohhhhh je suis un petit peu triste pour ma petite Helo, mais vous avez tout de même de merveilleux souvenirs gravés pour toujours 😜😍😍😍
    Énormes bisous à vous 2 😘💕

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*