Encore des koalas, Port Fairy et la Great Ocean Road

Notre itinéraire du 19 et 20 janvier

6ème jour le 19/01

On donc pour un nouveau tour dans le Tower Hills, toujours en quête de koalas et de kangourous. On rencontrera une mère et un petit koalas (un ado visiblement qui ne voulait plus que sa mère le porte sur le dos) et deux autres pendant notre balade autour du lac. On apercevra au loin un kangourou mais il fait déjà trop chaud pour eux et ils se cachent dans les buissons en quête de fraîcheur.

Retour à Port Fairy pour en profiter cette fois. On se promène dans la ville où il fait bon vivre. Il y a une règle ici, entre Noël et le 26 Janvier, il doit se passer quelque chose tous les jours. Un festival d’un mois, avec des animations, des concerts, des spectacles… Et aujourd’hui, un concert de Jazz, et un petit marché où l’on vend de tout et de rien rassemble les habitants.

Encore une occasion de flâner et de se prendre une petite glace en se dirigeant vers la plage, elles seront dévorées avant d’arriver sur la sable, on a eu trop peur qu’elles fondent! L’endroit est idyllique.

Une fois la plage parcourue, on se dirige vers Griffiths Island, une petite presqu’île abritant un très beau phare. On peut y apercevoir quelques kangourous en temps normal mais pas cette fois! Malheureusement, trop de soleil! Mais la balade est splendide. On fait le tour entre plage et sentier aménagé. On récupère Wallace, ravis de ce début de journée!


La route se poursuit vers la Great Ocean Road qui nous offre les plus beaux paysages qu’on ai vu jusqu’à présent. Le blanc, le beige et rouge calcaire des falaises contraste avec le bleu profond de l’océan. Les points de vues s’enchaînent, le « London Bridge » (Pont de Londres) et « The Arch » (L’Arche), ils sont magnifiques, et on est à chaque fois plus conquis.

On arrive au « Loch ard Gorge » seule plage de la mythique route où l’on peut se baigner sans risque. Visiblement, le mot est bien passé car la plage est pleine de monde alors que jusqu’à présent c’était plutôt calme. On avait presque oublié qu’on devait partager l’Australie… Une chose est sûre, les bus de chinois, ça ne nous avait absolument pas manqué!

 

On file rapidement réserver notre place de camping à quelques kilomètres, le Princetown Recreation Reserve & Camping. On pose notre table pour garder notre emplacement. C’est comme ça ici, premier arrivé premier servi, et vu le nombre de camping-car, vans et caravanes que l’on a croisés, on préfère ne pas prendre de risque! Notre bout de terre réservé, on repart, retour au point de vue des « Twelve Apostles » (Les douze apôtres) pour le coucher de soleil. Le spectacle est magnifique et on en profite pleinement, malgré la foule.

On rentre au camping et le temps de préparer l’apéro,  on se retrouve encerclés par des dizaines de kangourous.

7ème jour le 20/01

Départ du camping direction Cape Otway. On traverse un grand parc qui descend vers la côte et comme à chaque fois, on lève la tête vers les arbres pour scruter la présence de koalas. Malheureusement pas de trace de boules de poils. Nous arrivons à la pointe sud après une petite heure de route. L’endroit est connu pour son phare et tous les bâtiments aménagés autour qui racontent l’histoire des gardiens de phare qui ont vécu ici. Le temps est partiellement couvert et nous rappelle par moment les charmes de la Bretagne. On monte dans le phare afin de profiter d’une superbe vue sur la côte et pour découvrir l’intérieur du bâtiment.

Sur le chemin du retour on garde les yeux fixés sur les arbres sans succès. Dans certains coins les d’eucalyptus sont complètement nus et ça donne une ambiance pour le moins lugubre avec ce temps grisâtre.

La route se poursuit le long de la côte, et à chaque virage c’est l’émerveillement, on passe d’une forêt à une vue panoramique sur l’océan. La route est réputée comme dangereuse et on comprend vite pourquoi, difficile de se concentrer sur les virages tant le paysage est beau. En chemin, on fait une halte déjeuner sur la plage. Sûrement notre meilleur arrêt pique-nique! Une grande plage pour nous tout seul. On installe la table sur la plage et on regarde la mer en mangeant notre désormais traditionnel tomate mozza, c’est l’été ici!

Une centaine de kilomètres plus tard, les grattes ciels font leur apparition. Nous voilà arrivés dans l’une des villes mythiques d’Australie: Melbourne.

On gare Wallace au Melbourne Big4 Holiday Park situé au nord de la ville. Le camping est du genre grand luxe, piscine, cuisine équipée, une grande laverie et surtout, il est situé à un quart d’heure à pied d’un arrêt de tram qui nous emmène directement en centre ville. PARFAIT! Avant de se poser, c’est mission nettoyage et lessive, la vie en van c’est parfois un peu comme à la maison, mais en beaucoup plus petit heureusement.

Total
40
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*