Sydney, du vin, des copains

Notre Itinéraire du 30 janvier au 01 février

17ème jour le 30/01

Premier jour de visite à Sydney! On part retrouver Aulnes, rencontré au Laos plus tôt durant ce tour du monde et qui a posé ses bagages ici pour quelques mois. Le temps d’un déjeuner avec vue et de quelques verres de bulles face à l’Opéra. Ça fait plaisir de le retrouver et de voir qu’il se sent comme nous ici: bien et heureux!

En début d’après-midi, il retourne au travail, on se dit à bientôt, le rendez-vous est pris à Rennes pour dans quelques mois! On part faire un petit tour du mythique opéra. C’est toujours un moment particulier et émouvant de se retrouver au pied d’un bâtiment vu tant de fois en photos sans jamais l’avoir véritablement approché. C’est surtout une découverte pour Douce puisque Doudou a eu la chance de parcourir la ville il y a quelques années avec son père.

 

On ira faire un tour au Museum of Contemporary art. L’exposition permanente et gratuite nous réserve de belles surprises. L’exposition met en avant des artistes aborigènes et internationaux. On adore ce mélange des genres et l’on passe un long moment à découvrir ces arts si différents et complémentaires à la fois!

Après une bonne heure de visite on fait un petit tour du Royal Botanic Garden, on y découvre de nombreux oiseaux colorés, des perroquets et même des cacatoès! Puis on retrouve Mathilde et Baptiste, rencontrés au Cambodge et qui sont de passage pour quelques jours dans la ville. Apéro au pied de l’opéra jusqu’à ce que la nuit tombe et que des chauves-souris géantes fassent leur sortie. Impressionnantes! On refait le monde et on partage nos expériences de voyage. Ça fait toujours plaisir  de recroiser des personnes que l’on a rencontrées en voyage et que l’on a appréciées! On est pour la plupart parti pour et depuis un long moment loin de “chez nous” alors retrouver des visages familiers au bout du monde,  ça fait sacrément du bien!

 

18ème jour le 31/01


Réveil sous une chaleur étouffante. On en profite pour avancer un peu le blog, incapables d’envisager d’aller se balader en ville ce matin. On décolle donc vers treize heures. Petit stop à la librairie municipale pour mettre en ligne quelques photos et vidéos pour le blog puis arrêt chez le coiffeur pour Doudou (il était temps).

Direction Bondy Beach la plage des surfeurs de Sydney. Il fait beau et la plage est noire de monde. Petite déception et en plus le verdict est sans appel, l’eau est glacée.

 

On reste une bonne heure sur la plage où l’on observe le ballet des hélicos qui semblent patrouiller. Le vent se lève et de gros nuages noirs nous obligent à remballer les serviettes. C’est déjà la fin de la journée! Retour au camping pour un petit barbecue.

19ème jour le 01/02

Douce reprend le volant. Il a plu une bonne partie de la nuit et le temps est très couvert. On décide de faire l’impasse sur les Blue Moutains, un peu déçus mais vu la météo, on ne peut pas avoir de regrets, de la pluie est annoncée pour les quatre prochains jours… En plus, il nous faut avancer un peu: on garde en tête la plongée et il nous faut du temps pour ça.

On avance donc en direction de Nelson Bay où il serait possible d’après le routard de voir des dauphins. En route on passe par la Hunter Valley (la Valley des chasseurs) qui comme son nom ne l’indique pas est une région vinicole qui produit peu de vin en quantité mais du très bon. On s’arrêtera chez Lake’s Folly mais fort de son succès, le vignoble est en rupture de stock et ne fait donc plus de dégustation. On fait halte chez Drayton’ s family wines où l’on craquera pour un merlot léger  et un Semilllon 2010 divin chez Mount Pleasant mais hors budget pour nos bourses de backpackers.

 

Prochain stop Nelson Bay. Arrivés sur place évidement il faut prendre un bateau pour aller observer les dauphins. Le guide du Routard a été bien trop optimiste, on peut effectivement les voir depuis la berge, mais il faut beaucoup de chance. Il pleut des cordes et on décide de se trouver un camping dans la ville après un petit café sur le port. Il est déjà tard et la plupart des réceptions de camping sont fermées. On finit la journée au Emerald Tikki Village, un camping très bien mais très cher surtout qu’avec la pluie, impossible de profiter de sa plage et de sa piscine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*