Bogota, premiers pas colombiens

On est sur la dernière ligne droite! Avant dernier pays de notre tour du monde, la Colombie! On est assez excité car on attend pas mal de ce pays qui nous semble encore assez peu exploré et en plus Manon, l’amie d’enfance de Douce nous rejoint pour partir à l’aventure ce mois-ci!

Bon avant de parcourir Bogota, c’est la méga fête au village car Manon a ramené des trucs bien de chez nous! Saint Nectaire, Tome de chèvre, Beaufort, Jambon de pays, andouille et foie gras!! Manon a même réussi à trouver un vrai pain dans une boulangerie de la ville. Pour le dessert on a même eu le droit à des macarons Ladurée!! On est au paradis! Ça sera notre repas du midi et du soir pendant trois jours.

Le lendemain matin, première expédition àààà… l’hôpital! Et oui, il est temps pour Douce d’aller voir un vrai médecin pour savoir ce qui cloche depuis plus d’un mois avec son ventre. Le verdict tombe, c’est une bactérie ultra coriace qu’elle a attrapée en Bolivie. On laissé traîner trop longtemps alors qu’avec quelques antibiotiques le problème aurait pu être réglé depuis un moment. Enfin on espère que c’est bien ça en tout cas.

Après cet visite de l’hôpital, l’après midi sera consacré à la visite du Museo del Oro. C’est tout simplement incroyable. Les pièces exposées nous rapporte à une période de l’histoire où l’or n’avait aucune valeur marchande mais purement esthétique, symbole de pouvoir. Le premier étage revient sur les différentes tribus qui ont habitées le pays avant la colonisations Incas. On y découvre leurs spécialités, leurs alliages de prédilection, les objets ou les formes préférées. Des simples boucles d’oreilles, aux costumes de cérémonie, les merveilles de ce musée sont éblouissantes. En passant au deuxième étage on pénètre dans la salle des offrandes où toute une scénographie, lumière et musique nous plonge dans l’ambiance d’une cérémonie. On termine par la salle des mythologies Pré-Inca où l’on en apprend d’avantage sur la symbolique des dessins, formes et croyances de ces peuples. On ressort de ce musée émerveillé.

Aujourd’hui on déménage de notre Airbnb pour se rapprocher du quartier de la Candeleria, le centre historique et culturel de la ville. Sur les coups de treize heures on décide d’aller manger un morceau dans l’institution locale, la Puerta Falsa. On y sert quelques spécialités: les tamales (riz, farine de maïs, poulet, légume cuit à l’étouffée dans une feuille de banane, les Ajiaco (soupe riche en saveur et en calories) et un chocolat chaud avec une tranche de pain et de fromage qui fait habituellement office de dîner pour les locaux. Institution c’est le mot, au moins une vingtaine de personnes attendent sur le trottoir… Une bonne demie heure plus tard c’est notre tour! Vu la taille de nos plats respectif, on a fait impasse sur le chocolat chaud.

On profite de cette sortie de restaurant pour faire un petit tour dans les quelques rues autour de la place Simon Bolivar.

Juste à côté se trouve le musée Botero. L’artiste a permis aux visiteurs de pouvoir gratuitement accéder à sa collection. Picasso, Matisse, Monet, Léger, Lautrec et bien d’autres, tous sont présents. Amis, connaissances ou pièce de collection, Botero a accumulé une collection d’une valeur inestimable. Évidement, le musée fait la part bel à Botero lui même et ses œuvres se retrouvent partout au cours de la visite. Ces fameux gros personnages, les animaux et objets comme gonflés d’hélium donnent un caractère bien particulier à ses tableaux, un peu absurde et burlesque. On adore, même les natures mortes deviennent ludiques. On poursuit notre visite tranquillement sur la place Simon Bolivar et dans les rues adjacentes avant de rentrer tranquillement.

Aujourd’hui on doit partir pour Villa de Leyva mais avant de prendre notre bus on a un peu de temps alors on retourne se promener dans les rues colorées de la capitale. On en profite aussi pour faire quelques achats d’un artiste Vénézuélien qui peint sur des billets de son pays qui depuis la crise qui agite son pays, ne valent plus grand chose.

Les ruelles sont magnifiques et on a même enfin le droit à un peu de soleil. Aujourd’hui c’est jour de match, la Copa America a déjà commencé et tout le monde se promène avec le maillot de la Colombie. On sent bien que la ville vie au rythme du football et une super énergie se dégage tout au long de notre balade. C’est aussi un jour saint et on constate qu’il y a beaucoup de personne en costumes ou de militaires en parade. On passe une super matinée dans le quartier. On est déjà conquis par la Colombie, il y fait bon vivre, et les gens sont tous plus adorables les uns que les autres.

Vers treize heures, il est temps de partir direction Valle de Leyva on reviendra sur Bogota pour continuer notre visite à la fin de notre périple Colombien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*