Vingt-trois heures plus tard, l’Équateur!

Vingt-trois heures! Il nous a fallu vingt-trois heures de bus pour arriver à destination! Et encore, on est pas à Puerto Lopez, on est à Salinas, à quatre heures plus au Sud! Parti depuis Trujillo, on est arrivé à Tumbes au petit matin. On devait s’arrêter là mais au vu de l’état de la ville, on a préféré tracer le plus vite possible. Miracle, le temps de trouver l’agence CIFA, l’une des compagnies qui assurent le passage de frontière, un bus partait dans la foulée. Parfait, on fait donc route vers Guayaquil en Equateur. Le passage de la frontière se fait rapidement, on est quasiment les seuls dans les bureaux. Six heures plus tard on arrive dans un immense terminal de bus. Après un repas Mcdo vite avalé on reprend un bus direction Salinas, encore quatre heures de bus. Pas de chance, il ne nous dépose pas à Salinas mais à Santa Elena. Il nous faudra une dernière heure de transport pour enfin arriver dans notre auberge. Aaaaaaahhhhhhh… on y est!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🇪🇨Équateur nous voilà🇪🇨 Notre onzième pays 🗺📍 Après vingt trois heures de trajet 🚌Quatre bus et une frontière traversée nous voilà arrivés au sud de l’Équateur, à Salinas 🏖🌎 On a rangé les baskets 🥾 sorti les claquettes 👡 Et on se prépare pour une dure semaine à ne rien faire d’autre que plages et plongées 👙🐡🌞 En arrivant, on a eu une super nouvelle: les baleines commencent à arriver, il n’y a plus qu’à croiser les doigts d’en apercevoir🐳🤞🏻🐳 * * * #equateur #ecuador #ecuadortravel #southamerica #ameriquelatine #pacifique #salinas #lalibertad #santaelena #plage #sable #chateaudesable #ocean #globedouceur #discover #tourdumonde #tourdumonde2019 #neverstopexploring #neverstoptravelling

Une publication partagée par Globe Douceur (@globedouceur) le


Il est à peut près dix sept heures et on va se prendre un petit apéro sur la terrasse accompagné d’une bière bien fraîche.

Le lendemain Douce est malade alors on traîne à l’auberge. Le soir on part tout de même pour une petite promenade sur le front de mer. La ville en soit n’a rien de très charmante, les tours s’alignent de façon chaotique face à la plage. La balade est quand même agréable.

Le sur-lendemain on doit partir direction Puerto Lopez où l’on a réservé un Airbnb mais avant on va quand même prendre le temps d’aller se promener un peu. On se met en route direction la Chocolatera, un point se vue pour apercevoir les baleines. La balade est un peu longue avant d’y arriver. On se dit qu’il aurait été plus malin de prendre un taxi surtout que le chemin coupe un camp militaire où l’on se perd rapidement. Un garde finit par nous demander de faire demi-tour et de rattraper la route autorisée pour les civils. Bref après une heure et demie de marche on finit par arriver. Beau petit point de vu mais pas de baleine à l’horizon. On est un peu déçu mais l’endroit est jolie alors on profite.

Pour le retour on préférerait trouver un taxi pour s’épargner encore la balade entre les soldats équatoriens. Le « petit train » de la ville est justement là! C’est plus cher qu’un taxi mais tant pis il faut qu’on avance maintenant. Au passage le train nous dépose sur un autre point de vue, le Morro, où on pourra entre autre apercevoir des lions de mer.

Après cette petite balade, on récupère nos affaires et on grimpe dans un bus qui nous dépose à Santa Elena car évidement, il n’y a pas de bus direct vers Puerto Lopez. Finalement après quatre heures de transport supplémentaires, on y est! Notre chez nous pour la semaine à venir. On pose nos affaires à la Casa Ying Yang, petit appartement ultra cool tenu par une propriétaire adorable, Elvira, qui propose ses services de « guérisseuse ». On ferra impasse sur les soins un peu trop ésotériques pour nous mais tout le reste est fantastique.

On part se promener sur la plage. On est un peu excentrée mais c’est pas plus mal. Le bord de mer est vraiment joli même si la plage est un peu sale, enfin rien à voir avec les plages d’Asie quand même…

On fait quelques courses et surtout on se renseigne pour les plongées. Mauvaise nouvelle, on est pas sûr de pouvoir aller plonger dans le spot des raies Mantas car il faut être au moins quatre d’ici samedi pour y aller. Bon c’est le début de la semaine alors on se dit que ça devrait le faire. On rentre tranquillement dans notre chez nous  pour se faire à manger et boire un petit coup à la santé de Puerto Lopez.

Aujourd’hui rien de spécial. En attendant la validation pour la plongée avec les raies Mantas on réserve un tour pour aller observer les baleines demain. On en profite aussi pour réserver une plongée dans un autre spot, Los Ahorcados, où à priori, on ne verra pas de Mantas mais plein d’autres belles choses. L’après midi, on file à la plage mais le temps est vraiment couvert et venteux. C’est pas super agréable alors après une heure on rentre dans notre appart se mettre au chaud jusqu’à demain matin.

Pardon mais on a baleines aujourd’hui! Sur les coups de onze heures on se rend donc à l’agence Rosita Tour et on embarque sur le bateau avec une quinzaine de personnes.

Avant de s’éloigner du port on croise un groupe de Fou à pieds bleus. Ils sont vraiment trop drôles avec leurs pattes toutes bleues. Comme dirait Douce « On dirait qu’ils ont marché dans la peinture ».

La mer est calme et après une petite heure de trajet on repère notre première baleine. On passera près de trois heures à regarder ces géants des mers venir respirer à la surface. On aura aussi la chance de croiser une mère et son petit. La chance car normalement, il n’y a pas de baleineau avant au moins trois semaines, ce qui ne manque pas d’inquiéter le capitaine car un tel comportement n’a jamais été observé. Les baleines viennent dans les eaux chaudes de l’Equateur pour se reproduire et surtout pour mettre bas car les eaux plus au Sud sont trop froides pour les baleineaux. S’il y a déjà des baleineaux, c’est que l’eau est de plus en plus chaude au Sud…

Le spectacle est assez impressionnant même si on aurait encore plus aimé voir une baleine sauter hors de l’eau. Mais ce ne sont que les mâles en période de reproduction qui font ça et visiblement, il n’y avait pas de demoiselle baleine à impressionner aujourd’hui. Le tour se termine par un petite session de snorkeling totalement anecdotique au vue du peu de vie qu’il y a cet endroit. On retourne sur la terre super content, c’était la première fois que Doudou voyait des baleines! On part se faire un petit resto et on rentre tranquillement le long de la plage.

Ce soir on se couche tôt car demain on a plongée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*