Un anniversaire royal à Agra

3h40 du matin! AGRA AGRA AGRA! On y est! La ville du Taj Mahal pour l’anniversaire de Douce! Le Marriott d’Agra nous attend! C’est un cadeau de la marraine de Douce, une pause dans la vie de sac à dos! On arrive dans le hall magnifique, cuir, tapis épais et marbre, après un mois, ça fait du bien! Mieux que la chambre, la salle de bain avec EAU CHAUDE! Kiff total et absolu!

On finit notre nuit et on part à la découverte d’Agra, direction un marché de local, kitsch à souhait, on peut y acheter tout et n’importe quoi. C’est une succession de magasins très spécialisés qui nous fait bien rire. Il y a la partie des magasins d’éponges uniquement, ceux qui ne font que les cadenas, ceux très spécialisés en couronnes de fausses fleurs. Il y a aussi de magnifiques boutiques de saris, et de chaussures « de marques ». Les galeries Lafayette indiennes, où les escarpins Bata sont rangés entre les claquettes dadidas et les ballerines Channnel… Notre chauffeur de tuk-tuk tient à nous amener dans un boutique de souvenirs, on doit expliquer maintes et maintes fois, que certes toutes les poteries et statues de marbres sont très belles (qui ne rêverait pas d’avoir une statut d’un mètre de haut dans son salon représentant Shiva assis sur un lion) mais que question transport ça va être compliqué pour nous… Ils nous envoient donc regarder les bijoux, certains sont très beaux c’est vrai mais à deux cents euros le bracelet « en argent » c’est comme les statuts, ce n’est pas pour nous…

On rentre se poser à l’hôtel, c’est l’heure du spa pour Douce (merci Doudou d’amour pour ce cadeau d’anniversaire), puis il est temps de se préparer, restaurant indien gastronomique offert par les parents de Doudou… Décidément si on pouvait être le 3 octobre tous les jours!! On mange incroyablement bien et on boit du vin rouge, le bonheur à l’état pur! Un petit cocktail au bord de la piscine, et il est temps d’aller se coucher… Demain réveil à cinq heures pour le levé de soleil sur le Taj Mahal!

On est subjugué, c’est absolument magnifique! Au dessus de tout qu’on avait vu avant. On a de la chance, il y a du monde mais on est bien loin de la foule à la quelle on s’attendait! On pourrait vous en parler durant des lignes, mais mieux que les mots on vous laisse regarder les photos.

Le Taj Mahal a été construit en 1653 par Shah Jahan comme tombeau pour sa défunte épouse lors de son quatorzième accouchements. La petite fille qui est alors née a survécu mais le roi ne l’a pas reconnue et personne ne sait ce qu’elle est devenue… A l’origine, en face de l’imposant monument blanc devait se tenir le même en noir pour le tombeau du roi. Mais l’histoire a été pourtant bien différente. Le troisième fils des souverains, considérant que son père n’était pas un bon musulman a fait une sorte de coup d’état, a enfermé son père et à fait arrêter la construction du deuxième mausolée, trop coûteux. Il est aujourd’hui enterré avec sa femme dans le Taj Mahal. Sur la gauche du bâtiment une imposante mosquée en gré rouge, sur la droite le même bâtiment sans fonction, construit dans le simple but de préserver la symétrie parfaite du lieu.

Un petit déjeuner gargantuesque, où on fait le plein de pain, de fromage et de nutella et on est prêt pour la visite du fort d’Agra, palais en pierre rouge aussi imposant que qu’impressionnant. Un guide nous entend parler, il s’approche de nous et dans un français parfait nous explique qu’il est un deux guides français du site. On hésite, mais on décide de poursuivre la visite avec lui. On ne le regrette pas, sans explication la visite du palais entièrement vide aujourd’hui aurait perdu de son sens…

Il nous raconte un tas anecdotes sur le lieu, les deux femmes du roi une musulmane, une hindoue et les 350 femmes du Harem. On apprend que la vigne était cultivée ici dans le fort car le roi adorait le vin. On découvre un étang, à l’origine rempli de poissons où l’on pêchait à l’arc. Le guide dont le rêve est de visiter la France, résume la visite : “C’est le Versailles d’Agra”.

On en a encore pris plein les yeux et on se met en route pour le baby Taj comme il est surnommé. C’est effectivement une réplique bien moins imposante quoi que pleine de charme que nous visitons. Elle est en bordure de fleuve et donc presque au calme. Les touristes ne sont pas là et c’est tant mieux, on flâne dans les jardins profitant de cette parenthèse loin du tourbillon de la ville. La bâtiment est extrêmement bien conservé, et les ornements floraux qui décorent les murs donnent l’impression qu’ils ont été peints il y a quelques jours à peine. Pourtant c’est un bâtiment qui date de 1628  construit par Nur Jahan pour son défunt époux.

Une dernière nuit dans notre palace, une dernière douche bouillante et retour à la vie de backpackers. C’est grâce au père de Douce qui travaille au Marriott et à sa carte Marriott family que nous avons pu prolonger notre séjour ici… Alors ce n’est qu’un au revoir, Marriott en Inde et ailleurs nous reviendrons!

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*