La marche des éléphants

Aujourd’hui c’est le grand jour, on part marcher avec les éléphants! L’éléphant riding (monter sur le dos d’un éléphant) est très populaire en Asie mais comme on vous l’a déjà expliqué ça ne nous intéresse pas car les méthodes de dressage sont particulièrement barbares. Nous avons choisi de faire une balade avec un centre qui recueille les éléphants maltraités ou exploités, le centre MandaLao. Le paradis des éléphants! Une fois arrivés, nous passons une petite heure avec le directeur, qui autour d’un thé nous explique tout le programme de conservation et de réhabilitation des éléphants qu’il a fondé. Un monsieur passionné et adorable, nous raconte l’histoire de ce projet fou et tous les moyens mis en oeuvre pour que les éléphants se sentent le mieux possible. Le travail de toute sa vie, on pourrait l’écouter pendant des heures! Et à la fin, on est presque prêt à tout quitter pour nous aussi aller sauver les éléphants! Il y en a neuf dans le parc, pour trente hectares de forêt. Le centre s’agrandit encore en rachetant les terres voisines pour pouvoir accueillir une nouvelle maman et son petit. La nourriture des éléphants est cultivée sur place dans sa grande majorité. L’agriculture fait partie intégrante du centre, ils ne sont pas autosuffisant mais tendent à l’être. Ils travaillent également avec les paysans locaux, ces derniers vendent une partie de leur production au centre! Tout le monde y gagne et les éléphants sont bien chouchoutés et mènent une retraite paisible et bien méritées après des années d’exploitation humaine!

C’est le moment de partir dans la forêt. On traverse la rivière qui nous sépare du parc. Mais avant, on doit enfiler de magnifiques chaussures montantes (pour un look aventurier garanti). La vue est déjà magnifique, et on a hâte d’y être.

Il fait très chaud, comme depuis notre arrivée au Laos et la montée au sommet de la colline où nous attendent les éléphants est épuisante. Petit break après une demi heure où notre guide nous offre un peu de riz gluant au lait de coco pour reprendre des forces. Une gorgée d’eau et on repart pour une autre demie heure de marche. Nous arrivons au point de rendez-vous mais nos compagnons de route ne sont pas encore là. Ils sont en train de manger plus bas dans la forêt, et c’est la règle ici: les éléphants sont les patrons, ils viennent quand ils l’ont choisi! On attend une dizaine de minutes avant de voir ces deux magnifiques bêtes s’approcher de nous. L’odeur des bananes les a finalement décidé! On est excité comme des enfants d’entendre leurs pas se rapprocher!

C’est toujours un moment très fort de se retrouver si près de ces animaux. C’est la première fois que Doudou touche un éléphant. Douce aussi est émue de les voir. On passera un moment à leur donner à manger, à les caresser, et à prendre de nombreuses photos.

C’est le moment de redescendre en compagnie des bêtes. Il ne sont dirigés qu’à la voix et aucun lien ne les retient. Il faut tout de même veiller en chemin à ne pas se faire prendre entre les fesses de nos deux amis à trompe ou à ne pas se mettre sur leur chemin. On marche donc à la file indienne, à côté ou derrière eux, ambiance le Livre de la Jungle.Une heure à marcher à côté d’eux, ils vont et viennent et sont bien plus agiles que nous dans la descente!

C’est déjà l’heure du retour, on arrive près de la rivière, nous donnons de nouvelles bananes et Douce en profite pour faire quelques câlins aux éléphants avant de retourner de l’autre côté de la rive. On n’a plus envie de partir!

 C’était un grand moment d’amusement et d’émotion. Encore un moment unique que ce tour du monde nous offre! Sur le chemin du retour, on se rappelle que cela ne fait que deux mois que nous sommes partis, et que déjà les souvenirs débordent de nos têtes!

2 commentaires

  1. Peut-être bien mon article préféré depuis le début de l’aventure
    ❤️🐘❤️🐘❤️🐘
    Et en prime une vidéo 😍😍
    Le bonheur pour un vendredi 😜
    Gros bisous 😘💕😘💕

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*