Tathra, Tilba Tilba, Pebbly Beach et wombats!

Notre Itinéraire du 27 au 29 janvier

14ème jour le 27/01

On met un petit billet dans la boîte à dons, comme il est d’usage de faire quand on a trouvé un endroit sympa où garer son van. Le plus souvent, ce sont de petites villes qui mettent à disposition des terrains avec toilettes, douches, et barbecue bien sûr! Alors quand on a aimé, on participe au maintien de ce genre d’endroit qui rendent sacrément service!

Matin pluvieux, on décide de rouler jusqu’à Eden, la ville des Orques d’après les panneaux qu’on peut lire sur la route. On se dit qu’il y en a peut être et que ça serait incroyable! Mais on est quand même sur notre réserve: on en aurait entendu parlé! Bon il fallait s’en douter il n’y a plus d’orque depuis les années 30. L’histoire est tout de même passionnante puisque  pendant près d’un siècle, un groupe d’orques revint chaque année aider les baleiniers dans la chasse à la baleine. Près de cent ans de coopération entre les baleines tueuses et les hommes! Un échange de bon procédés, les orques rabattaient les baleines vers la côte, les pêcheurs laissait les orques se servir en premier, avant de récupérer les restes de la baleine. Une histoire unique que l’on a eu plaisir à découvrir et qui explique la fierté de la ville!

On avance sur la côte en direction de Pambula, réputée notamment pour ces huîtres. C’est pas notre folie les huîtres mais on est curieux. Pour autant, arrivés dans un restau de bord de route, elles ne nous font plus très envie. Elles sont pas très grosses mais elles sont toutes blanches et déjà ouvertes dans la vitrine. On préfère ne pas se lancer.

On avance vers Tathra où l’on se pose dans un café sur une petite jetée de pêcheurs. Plein de monde dans ce petit restau qui ne travaille que des produits locaux. C’est frais c’est bon et la vue sur les pêcheurs est splendide malgré la pluie qui s’abat depuis ce matin. Il y en a même un qui fera une grosse prise: un requin guitare de plus d’un mètre (bandjo shark) qu’il remettra rapidement à l’eau…

Il se fait déjà tard et on a de la route. On a repéré le camping payant Big4 Wallaga Lake Holiday Park. Arrivés sur place on a un petit emplacement au milieu d’un immense parc avec un lac juste à côté. On discutera avec des australiens qui nous donneront une fois de plus quelques bons plans et un qui nous montrera une photo de son  kangourou DOMESTIQUE. Il a donc un kangourou chez lui, genre un chien mais en kangourou. Un bébé qu’ils ont recueilli et qui vit avec eux, et qui accompagnent même les enfants à l’école! Avec un adulte aussi, bien sûr!

15ème jour le 28/01

On reprend la route et on voit sur la route quelques pancartes indiquant la visite possible de villages historiques. On s’arrête donc dans les petites villes de Tilba Tilba et Central Tilba. C’est plutôt mignon et on retrouve les boutiques classiques de ces petites villes qui sont en quête de touristes: la fromagerie (on y achètera un petit fromage au piment, on est touriste ou on ne l’est pas), des boutiques de souvenirs, une fabrique de chocolats et bien d’autres galeries d’artisanat local. On s’arrêtera également goûter du Fudge, une pâtisserie anglaise à base de beurre et de sucre. Rien à faire, les british et la bouffe ça fait deux, la chose est parfaitement immangeable…

On fera notre pause déjeuner à Mogo, une ville de pionniers qui s’est développée pendant la ruée vers l’or de 1850. On peut visiter une reconstitution d’un village pionnier et chercher « du vrai or » mais on fait impasse sur cette attraction locale, on sent que la chance n’est pas avec nous, on le sent, on ne trouvera pas de lingot.

On continue en direction de Pebbly Beach, conseillée la veille par deux australiens avec qui on a discuté une partie de la soirée. On arrive donc sur une plage magnifique eeeeet… des kangourous qui se prélassent au soleil! Ils sont plutôt marrants avec leurs airs de plagistes.  Malheureusement on ne peut que s’énerver de voir les touristes les caresser, c’est tellement dommage de prendre ces animaux sauvages pour des animaux de compagnie… C’est pourtant pas faute de se l’entendre dire, de le lire partout… Bref, les gens ne comprennent pas que les kangourous ne sont pas fait pour manger des restes de sandwish ou des Big Mac, et ça nous agace au plus au point! Il y a de fortes chances que l’on finisse Brigitte Bardot avant la fin du tour du monde…

On flâne et on repart. On a un peu de route avant d’arriver dans le camping gratuit Endeela camping ground qu’on a repéré. On l’a choisi parce qu’apparemment il y a plein de wombats qui sortent à la tombée de la nuit! On arrive donc dans la Kangaroo Valley au Endeela camping ground assez tôt. On est arrivé assez tôt dans cet immense parc bordé d’une rivière et d’une forêt et on l’on part se promener . Sur le chemin du retour on croise quelques kangourous et on se fait surprendre par un énorme varan qui grimpe à un arbre. On a déjà vu un ou deux de ces varans, morts, sur le bord de la route (les crocodiles de Douce) mais celui là est bien vivant et carrément énorme!

Pas de wombat pour le moment du coup on va se prendre un petit apéro en attendant. Douce a repéré quelque chose, on fonce! C’est un wombat, pas de doute, c’est l’heure de la sortie car on en repère un autre en route qui se faufile près d’un autre camping car. On s’approche d’un, en train de brouter et on l’observe un moment. C’est un animal entre la grosse marmotte, le castor obèse sans queue et le petit ours… A vous de voir! Ils sont très drôles et un peu craintifs. Doudou est content, ça fait un moment qu’il voulait voir le dernier des animaux emblématiques du pays. C’est une chance car ils sont habituellement très difficiles à observer.

On en verra plusieurs en retournant au van. La nuit tombe et on s’apprête à s’endormir. Douce s’inquiète des bruits qu’elle entend. On est entouré de wombats! Mais ils ne font pas que du bruit! Ils se frottent au van une partie de la nuit pour marquer leur territoire! Ils font trembler Wallace et réveille Douce qui est aussi amusée qu’inquiète.

16ème jour le 29/01

La nuit n’a pas été si mauvaise finalement. Les wombats ont fini par nous laisser tranquille. On se renseigne sur ces drôles de marsupiaux, et on apprend pas mal d’informations intéressantes: c’est le seul marsupial dont la poche ventral s’ouvre vers le bas: pour protéger les petits de la terre lorsque la mère creuse le terrier, mais surtout: il fait des crottes carrées! On se couchera moins bête ce soir, et on constatera la véracité de ce fait scientifique à la notre réveil!  Ils ont eu la gentillesse de nous laisser quelques « cadeaux carrés » autours du van. Signe qu’ils ont apprécié l’herbe nous entourant… C’est en réalité comme ça qu’ils marquent leur territoire, en laissant un centaine de petits cubes chaque jour! Bref, assez parlé de science et de système digestif!

Sur la route on repère des cascades et on décide de s’arrêter sans trop savoir à quoi s’attendre. Le parc est grand et on a malheureusement pas le temps de faire un grand tour mais la vue depuis la cascade est très belle même si il n’y a pas vraiment  d’eau qui s’en écoule.

On repart direction de Kiama où les guides conseillent un arrêt pour découvrir  des geysers de mer. Arrivés sur place on découvre un joli point de vue avec un grand cratère d’où l’eau venue de la mer est censée sortir sous l’effet du courant mais aujourd’hui il ne doit pas y avoir assez, rien ne sort de cette grande cavité. Pas de geysers mais un joli paysage, on n’a pas tout perdu sauf l’idée de faire une photo!

On continue notre route direction Sydney. On fera l’impasse sur beaucoup de villes et les routes côtières pour arriver tôt à destination. Douce a besoin de mettre le volant de côté pour quelques jours. On arrive au Sheralee tourist caravan Park. Idéalement situé, il est à une quinzaine de minutes à pied d’une gare dont les trains nous déposent en plein Sydney en une vingtaine de minutes. Le campement est très propre et correctement équipé. Les australiens sont doués même pour le camping en ville!

Total
36
Shares

1 commentaire

  1. Quel bonheur de vous lire ❤️❤️🤣🤣🤣🤣 et je vous avoue que je ne connaissais pas cette histoire des crottes carrées….. 🤣🤣🤣🤣 Vous m’avez bien fait rire 😍😍
    Énormes bisous 😘💕😘💕

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*